Archives par mot-clé : frontières

Barrières, murs et frontières – Des murs invisibles / Yvana Michelant, Le Devoir(18/05/2011)

Faisant fi de la tendance à la globalisation, des murs s’élèvent, sans cesse plus nombreux, pour fortifier des frontières. Le plus paradoxal est qu’ils délimitent également le territoire d’États démocratiques qui choisissent délibérément de s’emmurer: il suffit d’évoquer le mur qui sépare Israël des territoires palestiniens, la barrière de sécurité entre les États-Unis et le Mexique ou encore les clôtures enserrant Ceuta et Melilla, érigées pour contenir toute cette portion de l’Afrique qui cherche à rejoindre l’eldorado européen …. lire la suite

 

“Les murs transfrontaliers”, Evelyne Ritaine, Tam-Tam, Radio Canada International (17/5/2011)

 

<p>Photo : E. Ritaine, 2011</p>

Évelyne Ritaine, “Les murs transfrontaliers”, entretien dans l’émission Tam-Tam, Radio Canada International, 17 mai 2011 *

http://www.rcinet.ca/francais/emission/tam-tam-canada/accueil/date/17-05-2011/

* (deuxième heure, repère 31’32”)

QUELLES SONT LES RAISONS QUI JUSTIFIENT LA CONSTRUCTION DE MURS TRANSFRONTALIERS ?

Dans les années récentes, les murs frontaliers ont proliféré. Pensons à celui entre le Mexique et les Etats-Unis, en Israël ou en Inde. L’Université du Québec à Montréal organise un colloque international pour réfléchir à divers aspects du mur, comme ses impacts environnementaux et sociaux, les stratégies de contournement et les impacts économiques.

Nous recevons Evelyne Ritaine qui a réfléchi à la question de la frontière entre les pays du sud et du nord de la Méditerranée. Son but : décoder l’histoire pour dénaturaliser la nécessité du blindage des frontières.

“Les démocraties emmurées”, Evelyne Ritaine, Elisabeth Vallet, Le Devoir (17/01/2011)

Photo : Illustration: Christian Tiffet

L’annonce, en janvier 2011, par la Bulgarie et la Grèce de leur volonté d’ériger, l’une pour des raisons sanitaires, l’autre pour des motifs migratoires, un mur entre elles et la Turquie est le symbole d’un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur: il y a toujours plus de murs frontaliers dans un monde globalisé. Il est plus paradoxal encore qu’aujourd’hui, les États érigeant des murs, des blindages à leurs frontières, soient également des régimes démocratiques. En effet, les frontières blindées sont démocratiquement votées, elles sont populaires dans les opinions publiques, elles font l’objet d’investissements publics considérables. Comment comprendre cet étrange paradoxe de la production de politiques de repli par la démocratie?

… lire la suite

 

 

Portraits d’un nouveau monde : Au pied du mur

La série de vidéos documentaires  de la chaîne France 5 Portraits d’un nouveau monde propose la thématique Émigration : un monde métissé ou cloisonné ?

Un reportage attire plus particulièrement notre attention :

Au pied du mur : un documentaire multimédia de Romain de l’Écotais

Un mur qui sépare deux mondes

D’immenses piliers métalliques plantés dans le désert séparent les Etats-Unis et le Mexique sur presque un tiers des 3600 kilomètres de frontière. Ce mur, qui fait polémique aux Etats-Unis, a pour objectif d’arrêter l’immigration illégale et le trafic de drogue. Mais il n’entame la détermination des migrants qui, pour traverser, doivent s’enfoncer plus loin dans le désert. Selon des organisations humanitaires, 5600 migrants ont trouvé la mort depuis 1994 le long de cette frontière… […]

Radicalisation des frontières et promotion de la diversité : Les figures d’un paradoxe

Vient de paraître :

La période actuelle est marquée par la simultanéité et la jonction dans les discours et les politiques publics entre, d’une part, la valorisation de la « diversité » et de la « mixité » et, d’autre part, la stigmatisation de l’Autre, notamment incarné dans la figure du migrant et de l’exilé. Ce sont les lignes de cette articulation paradoxale ainsi que les ambiguïtés de ses usages politiques, dans leurs formes historiques et actuelles, que nous souhaitons interroger ici à partir de communications portant sur la construction sociale et politique et sur la structure des discours et des pratiques concernant les discriminations et leur requalification récente en France en « ouverture à la diversité » et, simultanément, le durcissement des frontières tant politiques que sociales et symboliques à l’œuvre dans les sociétés européennes, et dans la société française en particulier.

Radicalisation des frontières et promotion de la diversité : Les figures d’un paradoxe / sous la direction de Marc Bernardot & Milena Doytcheva, Revue Asylon(s), n° 8, juillet 2010.