François DUBET (dir.), Politiques des frontières, Paris, La Découverte, 2018

En 1989, la chute du mur de Berlin s’est accompagnée d’une plus libre circulation des hommes, des capitaux et des marchandises, laissant croire à l’abolition progressive des frontières. Cette chimère fut rapidement démentie par l’apparition, dans différentes régions du monde, de conflits visant à redéfinir les territoires et les souverainetés, de nouvelles affirmations nationalistes et de mouvements sociaux appelant au retour des frontières perçues comme des protections économiques, culturelles et sociales. Cet ouvrage retrace, à travers l’étude de cas particulièrement éclairants, cette évolution planétaire. Il montre ainsi comment, au sein même de l’Europe, de nombreux mouvements ont revendiqué l’instauration de nouvelles frontières après les guerres de l’ex-Yougoslavie, et de quelle manière la mondialisation et la construction européenne ont renforcé de petits territoires, les émancipant de leurs voisins. Récemment, bien des pays ont édifié des murs et fermé leurs frontières afin de se protéger de vagues migratoires vues comme dangereuses : entrons-nous dans un monde où seules les marchandises, les informations et les élites mondialisées circuleront librement ? À quoi les frontières servent-elles ? À qui profitent-elles ? À qui manquent-elles ?

Consultable sur :

https://www.cairn.info/politiques-des-frontieres–9782348040740.htm?contenu=sommaire