Marcher sur les morts, Aris Messinis, making-of.afp, 08/11/2016

« En mer Méditerranée – C’est la forme la plus primitive d’instinct de survie dont j’ai été témoin. Marcher sur des morts, aussi délicatement que possible, pour se sauver soi-même. Je couvre la crise des migrants et réfugiés bravant les périls de la mer depuis plus d’un an. Mais ce à quoi j’ai assisté au large de la côte libyenne défie la raison.

C’est arrivé au cours d’un séjour de deux semaines sur l’Astral, un voilier de 30 mètres de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms. Elle fait partie de cette constellation d’organisations avec pour principal objectif de sauver de la noyade ceux qui cherchent à traverser la Méditerranée. »   (…)

https://making-of.afp.com/marcher-sur-les-morts#

@photo : AFP/Aris Messinis

Voir aussi :

Scènes de guerre en zone de paix, Aris Messinis, making-of.afp.com, 10/11/2015 https://enigmur.hypotheses.org/5303

Évelyne Ritaine, « Quand les morts de Lampedusa entrent en politique : damnatio memoriæ », dans Effets-frontières en Méditerranée : contrôles et violences, Cultures & Conflits, 99-100, 2015, https://www.cairn.info/revue-cultures-et-conflits-2015-3.htm

Dossier/ I morti del Mediterraneo, Intrasformazione (online), 2016, 5 (1), https://enigmur.hypotheses.org/4988