Les « murs » israéliens / Album

Le mur israélien n’a rien d’un élément architectural homogène. Il prend principalement la forme d’une zone blindée (« seam zone ») organisée autour d’une barrière grillagée de 3 mètres de haut dans les zones rurales (ici en photo l’exemple du village de Bil’in). Toutefois, sur environ 30 kilomètres du tracé total (environ 700 km) cette barrière grillagée est remplacée par un mur en béton de huit mètres de haut dans les zones densément peuplées (ici en photos : Jérusalem & Bethléem). Cette partie du mur a été notamment investie par les artistes palestiniens et internationaux. L’élément essentiel de cette ligne territoriale blindée pour assurer le contrôle de la mobilité des Palestiniens demeure les checkpoints construits parallèlement (ici Sheikh Sa’ad, Bethléem & Qalandia). Enfin, la construction du mur est inachevée. Le blindage est interrompu (à Bethléem) ou réduit à l’état de fondation (autour de la colonie israélienne de Maale Adumim). Photos 2010-2011.

voir l’album :
http://www.flickr.com/photos/59143015@N08/sets/72157625966886594/