Appels à publication : L’Espace Politique Numéro spécial : barrières frontalières

L’Espace Politique

Numéro spécial : barrières frontalières

Appel à contributions

 

A l’heure de l’accélération des flux, l’existence de murs, clôtures ou autres « blindages » frontaliers (que nous désignerons sous le terme générique de barrières) peut apparaître comme un paradoxe, voire un anachronisme : dans les années 1990, la fin des frontières semblait s’approcher (Ohmae, 1990 ; Badie et Smouts, 1999). Alors que les barrières frontalières sont de plus en plus étendues depuis le 11 septembre 2001 (plus de 20.000 km construits à ce jour (Rosière et Jones, 2012), elles ont tardé à s’imposer en tant qu’objet d’étude (David et Vallet, 2012), ceci contrairement aux murs érigés dans les villes autour des gated communities. Les écrits francophones récents ont abordé la question sous l’angle des risques et conflits (Pourtier et Rosière, 2012) ou à partir de la notion de « séparation », et ont généralement privilégié l’approche des relations internationales. Dans la continuité de ces travaux, il est possible d’élargir le regard du point de vue spatial tout en proposant des approches thématiques précises. Ces objets offrent en effet un large champ d’investigation qui concerne les causes de leur construction (1), leur fonctionnement et les logiques qu’ils mettent en œuvre (2) ; leur dimension symbolique (3), de même que leur interprétation à l’échelle macro, notamment au regard de la mondialisation (4). Ce numéro propose de mettre en valeur ces thèmes afin de questionner la construction des barrières, mais aussi leur perception selon les perspectives de diverses sciences sociales (géographie, science politique, histoire, anthropologie, sociologie, relations internationales, etc.). Les articles pourront ainsi proposer des approches historiques, théoriques et/ou empiriques autour des quatre thèmes définis ici…

Appel à contributions : L’Espace politique : Barrières frontalières

Call for papers : Border fences