Archives de catégorie : Cabinet de curiosités

En travaillant sur les murs, nous trouvons parfois des informations étranges, loufoques, surprenantes… Nous avons choisi de les partager dans ce cabinet de curiosités.

Checkpoint of the Future : dream or nightmare ?…

Checkpoint of the Future :

 » Passengers should be able to get from curb to boarding gate with dignity.

That means without stopping, stripping or unpacking, and certainly not groping.

That is the mission for the Checkpoint of the Future.

We must make coordinated investments for civilized flying. (…)

That means moving from a system that looks for bad objects, to one that can find bad people« 

(IATA director general Giovanni Bisignani, 2011)

Lire la suite :

IATA 2011: Five-second airport security scanner unveiled, breakingtravelnews.com, 07/06/2011

http://www.breakingtravelnews.com/news/article/iata-2011-iata-presents-checkpoint-of-the-future/

Crédit photos 1 et 2  :  IATA

Airport Security Checkpoint Of The Future Unveiled, huffingtonpost.com, 10/07/11

« … The new system has passengers walking through one of three 20-foot tunnels, marked « enhanced, » « normal » or « known traveler, » a reference to programs in which fliers submit personal data before flying in exchange for lighter scrutiny at checkpoints. Equipment in each tunnel would scan passengers as they walk through — meaning no more x-ray machines, emptying of pockets or removing of shoes and jackets.

TSA chief John Pistole says his agency is generally on-board with the idea, telling the Mail, « It’s an idea clearly worth consideration as technology develops. Segmenting the passenger population for different levels of security screening is exactly what we’re pursuing… »

Lire la suite :

http://www.huffingtonpost.com/2011/10/07/airport-security-checkpoint-future_n_1000018.html#s396124

 

 

 Crédit photo 3 : AP Photo/Evert Elzinga, huffingtonpost.com

Et bien…chantez maintenant !

Un opéra ambulant dans les rues de Tijuana, Léticia Sanchez, Milenio Semanal, Courrier international 1146, 28/09/2012

« A Tijuana, à la frontière mexico-américaine, des chanteurs d’opéra investissent les lieux publics. Leur compagnie atypique, Opera ambulant, se produit dans les rues, les places, et même dans la « file d’attente » à la frontière. Histoire de faire partager le bel canto à tout un chacun.

(…) Ils vont même jusqu’à prendre le risque d’aller dans la « file d’attente », là où les habitants de Tijuana attendent pendant des heures pour passer de l’autre côté de la frontière mexico-aéméricaine.

Ils arrivent en taxi et descendent, comme toutes les personnes qui vont de Tijuana à San Ysidro (Etats-Unis), pour passer la frontière à pied afin de se rendre au travail, à l’école ou tout simplement pour remplir le frigo, car faire ses courses à San Ysidro coûte beaucoup moins cher… Il s’agit évidemment de nourriture et « no de hierba mala » [et non de cannabis], comme le dit le groupe Los Tigres del Norte dans la chanson Contrabando y traición [Contrebande et trahison].

Les artistes débarquent et à la surprise générale ils commencent à chanter sous le cagnard, pour dissiper l’ennui de ceux qui sont arrivés de bonne heure et qui ne peuvent pas traverser la frontière, ou pour atténuer la lassitude du quotidien. » …

Lire la suite :

http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/28/un-opera-ambulant-dans-les-rues-de-tijuana

http://www.cecut.gob.mx/salaprensa.php

Le diable est dans les détails (en Grèce aussi) !…

 » La seule réelle spécificité obtenue par la Grèce dans l’application de l’accord de Schengen n’est guère contestable : elle permet de tenir compte du statut spécial du Mont Athos (Déclaration commune relative au Mont Athos annexée à l’Acte final). Le Mont Athos dispose en effet d’un statut particulier – reconnu du reste dans l’acte d’adhésion de la Grèce àl a Communauté européenne – : régime d’auto-administration par la Sainte Communauté, organe collégial où sont représentés les 20 monastères de la presqu’île, dont le fonctionnement est directement inspiré des règles fixées en 1060 par Constantin Monomaque.

La mise en œuvre de Schengen devra dès lors tenir compte de la délivrance par les autorités religieuses du Mont Athos d’un visa particulier.

Si les moines du Mont Athos se sont émus de l’adhésion de la Grèce à Schengen, ce n’est donc pas parce que leur statut aurait été méconnu mais plutôt en raison des risques présentés, d’après eux, par la mise en place du SIS sur la liberté individuelle. La hiérarchie orthodoxe faisait connaître, de son côté, en mai dernier, son opposition à l’utilisation du chiffre « 666 », symbole de l’Antéchrist selon l’Apocalypse de Saint-Jean, dans les codages informatiques liés à l’entrée de la Grèce dans l’espace Schengen  »

Source : Adhésion de la République hellénique et de la République d’Autriche à la convention de Schengen et suppression du contrôle aux frontières

M. Nicolas ABOUT, Sénateur

Rapport du Sénat, Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées, Rapport n° 431,  1996/1997.

http://www.senat.fr/rap/l96-431/l96-431_mono.html#toc29

Crédit photo : Nerdegutt, Neon light on a freezing night, (Creative Commons) http://www.flickr.com/photos/22786627@N04/4023579766