Archives de catégorie : Vient de paraître

Vient de paraître : La réforme des checkpoints israéliens : externalisation, marchandisation et redéploiement de l’Etat, Études CERI

La réforme des checkpoints israéliens : externalisation, marchandisation et redéploiement de l’Etat / Shira Havkin, doctorante au CERI-Sciences Po

Les Etudes du CERI n° 174, avril 2011

Résumé Depuis 2006, les checkpoints situés le long des limites de la Cisjordanie et de la bande de Gaza ont été réaménagés et équipés d’une nouvelle plateforme technologique. Leur gestion a également été déléguée à des entreprises de sécurité privées. Les initiateurs de ces réformes ont évoqué une « citoyennisation » des « passages » et justifié leur démarche au nom d’une rationalité économique, organisationnelle et humanitaire. L’étude détaillée des modalités concrètes d’externalisation et de marchandisation de la gestion des checkpoints israéliens permet d’établir des liens entre évolutions internes de la société israélienne, au niveau des rapports entre Etat, marché et société, et transformations actuelles du dispositif de l’occupation. Il semble que l’on soit en présence non pas d’un retrait de l’Etat face aux forces du marché, dans ce qui est imaginé comme un jeu à somme nulle, mais d’un redéploiement dans un contexte néolibéral, qui renvoie à des formules locales et particulières de chevauchement entre public et privé, national et international, sphère étatique et sphère d’une société dite civile.

–>  http://www.ceri-sciences-po.org/cerifr/publica/etude/etude.php

 

Muros entre los Hombres

Traduction en Espagnol de Alexandra Novosseloff / Frank Neisse, Des murs entre les hommes, photographies et textes, 2007, Paris, éditions La Documentation française, 211 pages.

Alexandra Novosseloff / Frank Neisse, Muros Entre Los Hombres, 2011, Bogota, Red Alma Mater / El Colegio de la Frontera Norte, 238 pages.

Radicalisation des frontières et promotion de la diversité : Les figures d’un paradoxe

Vient de paraître :

La période actuelle est marquée par la simultanéité et la jonction dans les discours et les politiques publics entre, d’une part, la valorisation de la « diversité » et de la « mixité » et, d’autre part, la stigmatisation de l’Autre, notamment incarné dans la figure du migrant et de l’exilé. Ce sont les lignes de cette articulation paradoxale ainsi que les ambiguïtés de ses usages politiques, dans leurs formes historiques et actuelles, que nous souhaitons interroger ici à partir de communications portant sur la construction sociale et politique et sur la structure des discours et des pratiques concernant les discriminations et leur requalification récente en France en « ouverture à la diversité » et, simultanément, le durcissement des frontières tant politiques que sociales et symboliques à l’œuvre dans les sociétés européennes, et dans la société française en particulier.

Radicalisation des frontières et promotion de la diversité : Les figures d’un paradoxe / sous la direction de Marc Bernardot & Milena Doytcheva, Revue Asylon(s), n° 8, juillet 2010.

Quartiers sécurisés, un nouveau défi pour la ville?

Vient de paraître :

Les quartiers fermés et sécurisés se multiplient dans les villes françaises, mais pas seulement, car le phénomène est planétaire. Ces logiques de fermeture, de filtrage et de contrôle des accès sont devenues très présentes dans l’habitat. Elles sont désormais pleinement intégrées par les promoteurs qui conçoivent les nouveaux espaces résidentiels, tandis que les complexes d”habitat plus anciens ont aussi tendance à se fermer. Cette conception sécuritaire du territoire n’est pas réservée à l’habitat mais imprègne également les espaces dévolus aux activités économiques ou récréatives, comme l’illustrent les centres commerciaux.

L’ouvrage interroge cette réalité en France. Quelle est l’ampleur prise par le développement des quartiers et des ensembles résidentiels fermés et sécurisés ? Quelles représentations avons-nous du phénomène ? Les acteurs qui fabriquent la ville, à savoir les promoteurs et les élus ou techniciens en charge de l’urbanisme ou de l’habitat, mais aussi ceux qui l’habitent, c’est-à-dire les résidents, sont ainsi interrogés et nous livrent des clés de compréhension du phénomène.

Quartiers sécurisés, un nouveau défi pour la ville ?  /  Gérald Billard, Jacques Chevalier, François Madoré et Fanny Vuillant, Les Carnets de l’info, 2011

Le couloir des exilés : Être étranger dans un monde commun / Michel Agier

Vient de paraître :

Un conflit est ouvert à propos de la liberté de circuler et de la possibilité pour chacun de trouver une place dans un monde commun.
Arrêtées par les murs et les législations protectionnistes des États-nations, des millions de personnes ne trouvent plus le lieu d’arrivée de leur voyage, et n’ont pas non plus d’autre ailleurs où aller pour se protéger, se reconstruire, revivre. Dans cet exil intérieur, de nouveaux lieux, « hétérotopiques », apparaissent, se développent et se fixent, et avec eux une nouvelle conception de l’étranger, celle de l’indésirable au monde. La frontière, le camp, la jungle ou le ghetto dessinent cette nouvelle topographie de l’étranger : un couloir des exilés se forme, où règnent l’exception, l’exclusion et l’extraterritorialité, mais où parfois des transformations sociales ont lieu, où la marge devient refuge, à nouveau habitable et même vivable. Sur le chaos du présent s’inventent des mondes à venir…
Face aux politiques de la peur et de l’enfermement, l’anthropologue Michel Agier défend une cosmopolitique de l’hospitalité, seule à même de fonder une « anthropologie-monde », qu’il conçoit comme une pensée des rencontres et des reconnaissances de l’autre, « avec le monde commun en tête ».
Michel Agier, est anthropologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales et membre de l’Institut de recherche pour le développement.
Il mène depuis dix ans des enquêtes sur les réfugiés et migrants dans le monde (Gérer les indésirables. Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire, Flammarion, 2008).
De 2004 à 2009, il a coordonné Asiles, un vaste programme de recherches sur les réfugiés,
sinistrés et clandestins dans le monde.

Le couloir des exilés : Être étranger dans un monde commun / Michel Agier, Éditions du Croquant, 2011.