« Les démocraties emmurées », Evelyne Ritaine, Elisabeth Vallet, Le Devoir (17/01/2011)

Photo : Illustration: Christian Tiffet

L’annonce, en janvier 2011, par la Bulgarie et la Grèce de leur volonté d’ériger, l’une pour des raisons sanitaires, l’autre pour des motifs migratoires, un mur entre elles et la Turquie est le symbole d’un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur: il y a toujours plus de murs frontaliers dans un monde globalisé. Il est plus paradoxal encore qu’aujourd’hui, les États érigeant des murs, des blindages à leurs frontières, soient également des régimes démocratiques. En effet, les frontières blindées sont démocratiquement votées, elles sont populaires dans les opinions publiques, elles font l’objet d’investissements publics considérables. Comment comprendre cet étrange paradoxe de la production de politiques de repli par la démocratie?

… lire la suite