Immigration clandestine : comment l’Europe peut-elle faire face ? Alexandre Devecchio, lefigaro.fr , 05/08/2014

« La police aux frontières s’alarme de l’arrivée massive de clandestins en France via la fontière italienne. Pour Henri Labayle, l’Europe a les moyens de faire face à condition de faire preuve de davantage de solidarité et de renforcer l’espace Schengen.

 « (…) Au coeur de ce phénomène, un Etat, ou plus exactement, l’absence d’un Etat, la Lybie, occupe une place centrale. Elle n’est ni capable de gérer ses frontières ni à même de punir les passeurs et autres mafias qui organisent précisément ces trafics d’êtres humains … Or, selon le ministre italien de l’immigration, c’est près d’un demi-million de personnes qui, aujourd’hui en Lybie, espèrent la traversée …

 Plus largement, nous devons assimiler le fait qu’au Sud comme à l’Est (que s’y passera-t-il demain si la guerre dégénère en Ukraine?) rien ne sera plus comme avant et que le problème que l’Union affronte est d’une complexité infinie, qu’il n’est pas une crise passagère mais une donnée durable de notre environnement.

A cela, bien sûr, nous devons ajouter nos propres insuffisances et défaillances, à commencer par celles de l’Union européenne et de ses membres. L’égoïsme de ceux ci est une première explication, dans ce que le pape François appelle justement la «mondialisation de l’indifférence». Les nouveaux Etats membres de l’UE, où nul n’a vraiment le désir d’aller ou de demander l’asile, mais aussi ceux du Nord, attendent des Etats placés au contact de la pression (Malte, la Grèce, l’Italie, l’Espagne) des comportements efficaces. Ils se gardent bien de partager les charges et d’y prêter la main. Ce à quoi, ces derniers répondent en exigeant davantage de moyens ou de soutiens financiers. » (…)

 http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/08/05/31003-

.

Comprendre la vague de migrants qui déferle sur les côtes européennes, IRIN, irinews.org, 02/06/2014

LES POINTS CLÉS

  • Augmentation du nombre de migrants
  • Peu d’information sur la situation aux frontières sud de      la Libye
  • La traversée du Sahara est plus dangereuse que celle de la Méditerranée
  • L’Europe appelle les Etats membres à accueillir plus de      réfugiés

 http://www.irinnews.org/fr/report/100161/

.

 “Mediterranean flows into Europe: Migration and the EU’s foreign policy” – Analysis by European Parliament DG for External Policies, Niels Frenzen, migrantsatsea.org, 25/03/2014

 « The EP’s Directorate-General for External Policies just released an Analysis, “Mediterranean flows into Europe: Migration and the EU’s foreign policy,” in which it reviews the EU’s external policies and instruments relating to migration in the Mediterranean, including the Mediterranean Task Force established after 3 October 2013 tragedy at Lampedusa in which over 350 people died.

 The Analysis describes the serious shortcomings of the security-driven approach that has been taken by the EU. Noting, for example, that “it is unclear whether the militarisation of EU border management (resulting from a tighter relation between the CSDP and Frontex) will actually save lives or create even more danger for migrants” and that “[t]he increasing militarisation of the issue of irregular migration was underscored in December 2013, when the European Council called for the establishment of an EU Maritime Security Strategy by June 2014 as well as for increased synergies between the EU’s Common Security and Defence Policy (CSDP) and freedom/security/justice actors to tackle illegal migration.”  » (…)

 Click here or here for the Analysis.

 http://migrantsatsea.org/2014/03/25/mediterranean-flows-s/

.

Pour la France, voir aussi :

Les intox d’Eric Ciotti sur l’immigration, Samuel Laurent, lemonde.fr , 05/08/2014

http://lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/08/05/les-intox-d-eric-ciotti-sur-l-immigration_4467029_4355770.html