Hébron : séparation et verticalité / Album

Le blindage de la ville d’Hébron illustre deux aspects de l’occupation israélienne de la Cisjordanie à savoir la « politique de séparation » et la « politique de verticalité » (Eyal Weizman, Hollow Land, 2007). Depuis la signature du Protocole d’Hébron de 1997, la ville est en effet divisée en deux zones : H1 sous contrôle palestinien et H2 sous contrôle israélien. Les checkpoints urbains et les rues transformées en no man’s land témoignent de cette séparation horizontale. Un détour par les rues de la Casbah illustre le principe de la « politique de verticalité ». Le contrôle de la population palestinienne s’y manifeste par la présence de postes militaires de surveillance sur les toits et par l’installation de colonies-bâtiments israéliennes surplombant également les rues de la Casbah. Cette séparation verticale est matérialisée par les grillages de protection que les Palestiniens ont installés pour éviter de recevoir les détritus jetés du dessus par certains colons israéliens.

voir l’album :
http://www.flickr.com/photos/59143015@N08/sets/72157625844441969/