Archives de catégorie : Revue de presse

Retour du pays des murs, Le Monde, 29/08/2011

Retour du pays des murs
Philippe Aghion, Bénédicte Berner

Le débat est engagé sur l’opportunité d’une reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU.
D’aucuns soutiennent qu’il faut conditionner cette reconnaissance à la reprise d’un
dialogue bilatéral direct entre les deux parties. Lors d’un voyage récent en Israël
et dans les territoires occupés pour discuter de la mise place d’un nouveau
master d’économie pour les étudiants palestiniens, nous avons pris conscience
de la multiplicité des « murs » – physiques ou administratifs – qui entravent la possibilité d’un tel dialogue , des murs qu’une reconnaissance multilatérale par l’ONU peut contribuer à faire tomber. …

Lire la suite :

http://lemonde.fr/idees/article/2011/08/29/retour-du-pays-des-murs-par-philippe-aghion-et-benedicte-berner_1564888_3232.html

crédit photographique: Le mur depuis l’Université Al-Quds, Abu Dis, novembre 2010.  E. Ritaine. (cliquer sur l’image pour agrandir)

 

Dans les camps des îles grecques…, Blog »@ Sur les routes d’Asie Centrale @ », Sylvie Lasserre, 2011

Dans les camps des îles grecques, les drames de l’humanité …

7/08/2011

 

« C’était en avril 2006. J’avais pu visiter les camps de réfugiés – interdits aux journalistes -, de Chios et Mythilène, ces deux îles grecques proches des côtes turques.

Déjà la Grèce supportait seule, sans l’aide de l’Europe, le poids de ces milliers de destins à la dérive, chassés de chez eux par les guerres et la misère, arrivés (quand ils réussissaient) en petits bateaux gonflables, après de longs périples.

J’ai visité aussi les cimetières sur les îles grecques, où certains destins se sont arrêtés à jamais. Quelques tombes anonymes repérées par quelques briques.

A Mythilène et Chios, j’ai pu admirer la chaleur des îliens aussi, très impliqués pour aider ces désespérés. Admirable fraternité grecque ! Je me souviens d’une soirée merveilleuse et presque magique à Athènes, entre Grecs des associations et réfugiés (Syriens – torturés – Somaliens, Ethiopiens, Soudanais…).

Cinq ans après, rien n’a changé, les drames humains s’étendent sur la planète.

Il faut savoir que Chios et Mythilène ne sont pas la fin d’un voyage mais le début d’un long long périple pour se trouver une place quelque part sur cette terre. »

Lire la suite :

http://sylvielasserre.blog.lemonde.fr/category/migrants/

Ce blog est riche de nombreuses histoires de vie de migrants, enregistrées au fil des années