Tous les articles par ENIGMUR

Vient de paraître : La réforme des checkpoints israéliens : externalisation, marchandisation et redéploiement de l’Etat, Études CERI

La réforme des checkpoints israéliens : externalisation, marchandisation et redéploiement de l’Etat / Shira Havkin, doctorante au CERI-Sciences Po

Les Etudes du CERI n° 174, avril 2011

Résumé Depuis 2006, les checkpoints situés le long des limites de la Cisjordanie et de la bande de Gaza ont été réaménagés et équipés d’une nouvelle plateforme technologique. Leur gestion a également été déléguée à des entreprises de sécurité privées. Les initiateurs de ces réformes ont évoqué une « citoyennisation » des « passages » et justifié leur démarche au nom d’une rationalité économique, organisationnelle et humanitaire. L’étude détaillée des modalités concrètes d’externalisation et de marchandisation de la gestion des checkpoints israéliens permet d’établir des liens entre évolutions internes de la société israélienne, au niveau des rapports entre Etat, marché et société, et transformations actuelles du dispositif de l’occupation. Il semble que l’on soit en présence non pas d’un retrait de l’Etat face aux forces du marché, dans ce qui est imaginé comme un jeu à somme nulle, mais d’un redéploiement dans un contexte néolibéral, qui renvoie à des formules locales et particulières de chevauchement entre public et privé, national et international, sphère étatique et sphère d’une société dite civile.

–>  http://www.ceri-sciences-po.org/cerifr/publica/etude/etude.php

 

Les anges de la frontière mexicaine

Mexique-États-Unis, des anges dans le désert

Si plusieurs Américains considèrent l’immigration illégale comme un fléau, à la frontière de la Californie, l’association des Anges de la frontière tente de venir en aide aux clandestins prêts à risquer leur vie en quête du rêve américain.

La frontière qui sépare les États-Unis et le Mexique est à un tel point fortifiée qu’elle semble séparer deux pays en guerre. «Ces murs sont du type de ceux qu’utilisait le gouvernement pendant la guerre du Vietnam», a expliqué Enrique Morones qui a fondé les Anges de la frontière dans les années 1980.

Du golfe du Mexique à l’océan Pacifique, plus de 550 km de frontière sont ainsi clôturés. Ce mur vise à endiguer le flot d’immigrants clandestins, mais aussi à répondre à la pression des Américains vivant à la frontière mexicaine et qui sentent leur sécurité menacée… lire la suite



News from the Border Policy Research Institute

The spring edition of the Border Policy Brief is now available on our website, www.wwu.edu/bpri.  Titled “Testing a Reconfiguration of FAST at the Blaine POE, » the article provides an early glimpse of the results of a pilot test conducted by USCBP at the Pacific Highway truck crossing in Blaine, WA.  At the invitation of USCBP, the BPRI partnered with the Whatcom Council of Governments, the Washington State Department of Transportation, and the B.C. Ministry of Transportation to conduct a field project designed to evaluate the effectiveness of a pilot configuration.  For four weeks now, FAST trucks have mingled with the standard truck traffic stream, and the (previously) dedicated FAST booth has been used to process the mingled stream.  This configuration has led to a large reduction in the aggregate amount of wait-time observed at Blaine.

A reminder that the Center for Canadian-American Studies here at Western Washington University is celebrating its 40th anniversary with a dinner and a conference to be held this coming Thursday and Friday, April 28 and 29.  For more information about the event, see http://www.wwu.edu/canam/40thHome.shtml.

Israël-Palestine : des trous dans le mur / L’Express (20/04/2011)

Photo : Ahamd Gharabli/AFP pour l'Express

A proximité de Dahriyya, la clôture de sécurité offre un point de passage: Israël, qui a besoin de travailleurs au noir, ferme les yeux.

Ahmad Gharabli/AFP pour L’Express

Selon l’Etat juif, la barrière de séparation avec la Cisjordanie est un impératif de sécurité. Or, chaque jour, pour travailler de l’autre côté de la frontière, des Palestiniens la franchissent clandestinement. Grâce à des failles. Et à des complicités…

Lire la suite

L’Express, 20/04/2011